Tomates, mon coeur balance …

b3

Arrivée du mois de mai, des semaines que j’attends ce moment ! Planter mes pieds de tomates avec en perspective l’été ! Rien de tel que le bonheur d’aller chercher le fruit encore brulant sur son pied,  de le préparer avec quelques feuilles de basilic arrachées au passage et un peu d’huile d’olive. Cette sensation incroyable de fruit charnu et sucré encore rempli des rayons du soleil me laisse chaque année sans voix.

Pour avoir cette chance, il faut s’en donner les moyens. Personnellement, je peux passer 1/2 heure à contempler mon jardin, je ne m’en lasse pas. Peut être que les 10 années passées en région parisienne n’y sont pas pour rien …

J’ai opté pour les plantations dans des bacs. Tout d’abord, je n’ai pas un très grand jardin, ensuite il faut bien admettre que je suis un peu flemmarde et qu’avec les quelques problèmes de dos qui me titillent … j’ai préféré opter pour cette option. Je reviendrai sur l’organisation de mon jardin plus tard, revenons à notre sujet, les tomates.
J’ai fait la rencontre sur le marché d’un producteur bio très sympa, Jean-Luc, son exploitation est située à un quart d’heure de la maison, idéal pour moi. Cela fait déjà quatre ans que j’achète mes pieds chez lui, je ne suis jamais déçue, sauf peut être l’année passée car le mildiou est passé par là. Il propose de nombreuses variétés anciennes excellentes et me donne plein d’astuces pour que tout se passe sans encombre (j’essayerai de vous les transmettre …).

Les tomates anciennes ont un gout incomparable par rapport aux variétés hybrides de la grande distribution.

Cette année j’ai opté pour les variétés suivantes :

  • la noire de Russie (je réserve mes pieds à l’avance pour être sure de les avoir car c’est une tomate très prisée) : cette variété donne des fruits assez gros, d’un rouge très sombre, presque cacao lorsqu’ils sont à maturité. Sa chair est douce, charnue et peu juteuse, elle n’est pas acide.
  • la coeur de boeuf orange : je renouvelle ce choix chaque année, cette tomate a une très belle couleur jaune orangé qui vient égayer ma cuisine. Sa chair est ferme, douce et très sucrée, j’adore en écraser une bien mure dans mon pesto. Les pieds sont très productifs.

– la Mary Robinson : cette tomate est une très jolie variété bicolore à bandes. Les fruits sont gros et les pieds très productifs, la chaire possède de jolies lignes rouges, elle est extrêmement fruitée.

– +1

Je n’ai pas retenté la Green Zebra, j’en avais eu beaucoup l’an dernier mais la peau est beaucoup trop épaisse et j’ai pu rapidement me rendre compte que la seule chose intéressante avec cette tomate était l’aspect esthétique.

Quelques tomates cerises aussi, car j’aime les introduire dans les tartes et dans la cuisine, et que mon fils adore aller les piquer directement sur le pied …

  • la tomate cocktail clémentine : ce pied produit des grappes de petites tomates oranges, sucrées et juteuses. On peut comparer leur taille à celle d’une grosse mirabelle.
  • la raisin vert : il me fallait tout de même un peu de variétés de couleurs, j’ai donc opté pour ces tomates qui sont d’une couleur verte et jaune. Juteuses et sucrées, elles ont la réputation d’être de très bonne qualité.

J’ai fait mon choix, maintenant il ne me reste plus qu’à adresser une petite prière à dame nature pour qu’elle crée la suite. Enfin pas seulement, car j’applique aussi les astuces de Jean-Luc à la lettre et là .. pas de place au hasard !

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *