Tomates, à vos marques, prêt, partez !

Outils de jardinage

Plantation de mes pieds de tomate

Comme je vous le disais dans mon précédent article, j’habite dans le sud ouest, les températures sont donc plutôt clémentes mais j’attends tout de même traditionnellement la période des saintes glaces pour mettre en terre les pieds de tomates de Jean-Luc.

L’année passée j’ai tenté les semis mais sans succès, ça a l’air assez compliqué de trouver l’équilibre entre lumière, chaleur … j’ai donc laissé tomber pour ne pas prendre le risque de perdre une année de récolte !

Au mois de janvier février, j’avais pris soin de retourner la terre de mes bacs une première fois et d’enlever le gros des mauvaises herbes, racines … Avant la plantation des tomates, «j’ai» retourné le sol une seconde fois en faisant attention de bien éliminer toutes les mauvaises herbes (soyons honnêtes, «j’ai» plutôt délégué ça à mon cher et tendre car je m’étais fait mal au dos … hé oui ça a des bons côté finalement …). Je travaille toujours la terre à deux reprises, on pourrait associer ça à une «croyance» personnelle car j’y mets quelque chose de presque superstitieux.

Lire la suite

Tomates, mon coeur balance …

b3

Arrivée du mois de mai, des semaines que j’attends ce moment ! Planter mes pieds de tomates avec en perspective l’été ! Rien de tel que le bonheur d’aller chercher le fruit encore brulant sur son pied,  de le préparer avec quelques feuilles de basilic arrachées au passage et un peu d’huile d’olive. Cette sensation incroyable de fruit charnu et sucré encore rempli des rayons du soleil me laisse chaque année sans voix.

Pour avoir cette chance, il faut s’en donner les moyens. Personnellement, je peux passer 1/2 heure à contempler mon jardin, je ne m’en lasse pas. Peut être que les 10 années passées en région parisienne n’y sont pas pour rien …

J’ai opté pour les plantations dans des bacs. Tout d’abord, je n’ai pas un très grand jardin, ensuite il faut bien admettre que je suis un peu flemmarde et qu’avec les quelques problèmes de dos qui me titillent … j’ai préféré opter pour cette option. Je reviendrai sur l’organisation de mon jardin plus tard, revenons à notre sujet, les tomates.
J’ai fait la rencontre sur le marché d’un producteur bio très sympa, Jean-Luc, son exploitation est située à un quart d’heure de la maison, idéal pour moi. Cela fait déjà quatre ans que j’achète mes pieds chez lui, je ne suis jamais déçue, sauf peut être l’année passée car le mildiou est passé par là. Il propose de nombreuses variétés anciennes excellentes et me donne plein d’astuces pour que tout se passe sans encombre (j’essayerai de vous les transmettre …).

Lire la suite